Accueil > Découverte > Dossiers pédagogiques > Villeurbanne pendant la Grande Guerre > Villeurbanne et la déclaration de guerre

Découverte

 
Imprimer la page

Villeurbanne et la déclaration de guerre

Délibération du conseil municipal, "voeu contre la guerre", 1er avril 1913. AMV, 1D274

Délibération du conseil municipal, "voeu contre la guerre", 1er avril 1913. AMV, 1D274

À la fin de la réunion du conseil municipal du 1er avril 1913, les élus villeurbannais votent à l’unanimité une motion symbolique qui montre que la question de la guerre est posée avant 1914. Jean Voillot, conseiller municipal, conseiller général de Villeurbanne, propose un vote de protestation contre le projet de loi en préparation de prolongation du service militaire de 2 ans à 3 ans, face aux menaces de guerre (les crises d’Agadir de 1905 et de Tanger de 1911). L’augmentation des dépenses militaires est importante aussi bien en Allemagne qu’en France et en Grande Bretagne. Jean Voillot, comme Jules Grandclément appartiennent à la SFIO de Jean Jaurès, hostile à la guerre. Il est même membre du courant guesdiste de la SFIO, hostile à la colonisation. La loi sera votée malgré l’opposition des députés radicaux et de la SFIO le 19 juillet 1913 à la Chambre des députés. Ce document est certes un peu difficile pour des élèves du cycle 3. Cependant, avec des jeunes enfants, sans entrer dans le détail de la vie politique, il est possible de leur faire comprendre que tout le monde ne veut pas la guerre et qu’un courant pacifiste existe en France. Cela permettra de tempérer un peu l’importance du patriotisme. Cependant, ils pourront aussi comprendre que cette guerre se prépare depuis de nombreuses années.

Sélectionnez un thème
Rechercher