Accueil > Découverte > Dossiers pédagogiques > Villeurbanne pendant la Grande Guerre > Villeurbanne et la déclaration de guerre

Découverte

 
Imprimer la page

Villeurbanne et la déclaration de guerre

"Quand les Villeurbannais racontent leur ville", recueil de témoignages, Anna Doussot, OVPAR n°10, p3. AMV, 2C604

Doussot (Anna), "Quand les Villeurbannais racontent leur ville, recueil de témoignages", OVPAR, n°10, p.3. (AMV, 2C604)

Ce témoignage d’une Villeurbannaise sur la Première Guerre mondiale est extrait d’un périodique disponible aux AMV qui rassemble des transcriptions de témoignages oraux d’habitants de Villeurbanne sur l’histoire de la commune. « Quand les Villeurbannais racontent leur ville, n° 10 : souvenir de la déclaration de guerre.» Anna Doussot dit avoir 5 ans en 1914 au moment où la guerre est déclarée et donc 9 ans lorsqu’elle s’achève. Les souvenirs personnels de l’événement qu’elle peut avoir conservés, ne peuvent qu’être fugaces et limités. Elle rapporte aussi ce qu’on lui a raconté dans sa propre famille. Une réflexion peut s’engager avec les élèves sur le thème des récits de mémoires et la question de leur véracité et des limites de ce type de source. Ce document permet de voir les liens que les Villeurbannais entretiennent avec le monde rural dont ils sont encore très proches : les parents d’Anna Doussot doivent appartenir à la première génération de paysans venus en ville pour travailler dans l’industrie.

Surtout, en ce qui concerne la Première Guerre mondiale, ce petit témoignage permet de mettre en avant le désarroi et les problèmes économiques et sociaux que provoque la déclaration de guerre : le tocsin qui sonne, c’est l’annonce que les hommes vont partir au front au moment où la moisson va commencer. Comment les femmes vont-elles pouvoir assurer les travaux des champs ? Cela permet de relativiser de façon importante cette image que l’on trouve dans des documents de propagande des Français, partant « la fleur au fusil » à la guerre.

Sélectionnez un thème
Rechercher