Accueil > Archives en ligne > Collections > Albums > Les affiches de la Guerre d'Espagne > 11.- Las armas deben estar en el frente. Comite ejecutivo popular, Delegacion propaganda y prensa.

Archives en ligne

Imprimer la page

11.- Las armas deben estar en el frente. Comite ejecutivo popular, Delegacion propaganda y prensa.

8Fi296

Les armes doivent être sur le front. Comité exécutif populaire, délégation à la propagande et à la presse.

1937, graphiste anonyme,
réalisé par l'atelier Lito V. Mirabet de Valence

 

A. Bujard

Contrairement à une idée reçue, l’armée n’a pas suivi massivement les conspirateurs.  Numériquement les forces semblent équilibrées, mais les troupes coloniales (requetes), bien formées, sont du côté des insurgés. Du côté Républicain, le soutien à la République s’incarne dans la multiplication des milices populaires : chaque parti, chaque organisation syndicale a sa propre milice. Certaines conservent des armes à l’arrière, sans permettre qu’on les utilise sur les fronts, là où elles font pourtant cruellement défaut.

Les milices armées ont le mérite, dans un premier temps, de faire échouer la rébellion dans de nombreuses villes, mais l’absence d’organisation, de formation militaire, de liaison entre elles, ne leur permet pas de s’opposer efficacement aux rebelles hors des villes.

Aucun commentaire