Accueil > Découverte > Dossiers pédagogiques > Villeurbanne pendant la Grande Guerre > Les poilus de Villeurbanne

Découverte

 
Imprimer la page

Les poilus de Villeurbanne - Sur le front

Lettre de Lazare Goujon adressée à son épouse Isabelle, novembre 1916. AMV, fonds R.Fisher 13Z1 - 1/3

Lettre de Lazare Goujon adressée à son épouse Isabelle, novembre 1916. AMV, fonds R.Fisher 13Z1 - 1/3

Ce poème de Lazare Goujon adressé à sa femme Isabelle date de 1916, semble être écrit en Macédoine puisque L. Goujon dit espérer rentrer en France. Le mauvais état de conservation de la lettre ne permet pas plus de précisions. Alors que des poilus moins instruits que lui occupent leur temps libre au front en sculptant des douilles d’obus, des cartouches1, lui rédige des poèmes. On peut y trouver tous les sentiments que peut éprouver un soldat : nostalgie, peur de la mort, patriotisme. En même temps, pour rassurer sa femme, il insiste sur son « intime conviction de rentrer en France ».

Voir l’artisanat de tranchée sur le site de l’Historial de la Grande Guerre de Péronne : http://www.historial.org/Musee-collection/Collection/Collections-thematiques/Artisanatde-tranchee

Sélectionnez un thème
Rechercher