Accueil > Consultation > Encyclopédie > Imprimerie Arnaud

 
Imprimer la page

Consultation

Imprimerie Arnaud

Fondée à Lyon au milieu du XIXe siècle, l'imprimerie Arnaud s'est installée à Villeurbanne en 1898. Jusqu'à sa fermeture au début des années 1990, elle a été l'une des plus importantes entreprises d'imprimerie française, spécialisée notamment dans les impressions publicitaires et fiduciaires.

Le site de l'imprimerie Arnaud : huile (non datée) (cote AMV 13Fi9)
En-tête de courrier de l'imprimerie Arnaud en 1902
 façade de l'imprimerie sur le cours Tolstoï (carte postale avant 1920).
Publicité pour les productions de l'imprimerie Arnaud (sans date) (100Z20.3)
Après démolition des bâtiments, seule demeure la façade sur le cours Tolstoï (ph. Gilles Michallet 19Fi89)

Auteur(s) : Emanuela Gennuso , archiviste

Benoît Arnaud fonde en 1856, rue des Capucins à Lyon, un atelier de lithographie qui connaît un succès rapide. Forte de sa croissance, l’entreprise déménage une première fois place Saint-Nizier à Lyon et prend son essor dans les années 1880. Avec Rodolphe, son neveu, l’imprimerie exporte dans le monde entier, atteint l’excellence dans son domaine et obtient les plus hautes récompenses dans les expositions universelles (1872, 1888, 1894 à Lyon, 1895 et 1900).

Elle se spécialise dans les imprimés commerciaux : luxueux prospectus, en-têtes de courriers calligraphiés et enluminés, et travaille pour les plus grandes marques de l’époque, comme la Bénédictine ou Chicorée Leroux, mais aussi pour des hôtels du monde entier (égyptiens, colombiens, cambodgiens…).

C’est en 1898 que l’imprimerie choisit de s’installer à Villeurbanne sur 10 000 m², du 132 au 136 cours Tolstoï. Elle emploie au début du siècle jusqu’à 300 personnes.

Les Archives municipales de Villeurbanne ont acquis en 2012 un album de photographies de l’imprimerie Arnaud légèrement postérieur à 1900. Cet imposant volume de 36 planches cartonnées dorées sur tranche présente les photographies des différents ateliers et métiers de l’imprimerie, et constitue un témoignage précieux sur les conditions de travail et sur l’évolution des techniques de l’imprimerie à cette époque.

 En 1903, à la mort de Benoît Arnaud, son neveu Rodolphe prend la direction de l'entreprise et développe l’impression fiduciaire. En 1914, l'imprimerie crée un secteur d'émission de billets de la Chambre de Commerce, puis dès 1920, des titres pour le Crédit national, des billets de banque pour la Pologne et en 1936 un atelier des billets de la Banque de France. Arnaud devient ainsi l’un des plus grands imprimeurs français dans ce domaine, jusqu’à la dématérialisation des valeurs en 1984.

Dès 1936, l'imprimerie ajoute une activité connexe, celle du cartonnage : après la deuxième guerre mondiale, si l’évolution des techniques tue le papier à en-tête, le développement de la publicité et des emballages cartonnés lui offre de nouvelles perspectives.

En 1984, elle fusionne avec trois autres sociétés : les cartonnages Sauterot-Drac, Néofut et Noury, et devient la Compagnie Rhodanienne d'Impression et de Cartonnage (C.R.I.C.), qui au début des années 1990, fait travailler 120 personnes sur le cartonnage et l'impression de chèques de quelques grandes banques comme la BNP.

En 1990, l’entreprise ferme ses portes à Villeurbanne. Ne subsiste pendant quelques années qu’une façade sur le cours Tolstoï, supportée par des étais, qui devait être intégrée à un projet immobilier, projet qui n’aura pas de suite et tout vestige de cette imprimerie disparaît en 1996.

Une grande partie des archives de l’imprimerie Arnaud a été déposée aux Archives départementales du Rhône (cote 208 J) en 2010 et le musée de l’Imprimerie et de la Communication graphique de Lyon conserve le don effectué en 1997 par son dernier directeur, Yves Anselin, de 1526 actions, ainsi que des documents iconographiques et documents de la famille Arnaud.


Bibliographie

Imprimerie Arnaud, Un aperçu des usines de l’imprimerie B. Arnaud Lyon-Paris fondée en 1856, brochure (ca 1930), Imp. Léger (AMV 19Fi 62-65).

Blanc (Jérôme), Mémoire en actions à Lyon et dans sa région, 1900-1983 : à partir des titres réalisés par l’imprimerie B. Arnaud, Lyon, Musée de l’imprimerie et de la banque, 1997, 116 p.

Devinaz (Danièle), Jadot (Bernard), « Une façade pour mémoire », Le Progrès (13 août 1995)

Rouge (Thierry), « Imprimerie Arnaud : hier et demain », Le Progrès (28 octobre 1986)

Robert (François), Les archives d'entreprises en Rhône-Alpes au XIXe et XXe siècles, Maison Rhône-Alpes des Sciences de l'Homme, 1993, tome 2, p. 306-308.


Sources

Archives municipales de Villeurbanne

13Fi 9 : peinture à l’huile figurant les bâtiments de l’imprimerie (non daté)

2Fi 217 : carte postale non datée : vue de la façade de l’imprimerie sur le cours Tolstoï.

21Fi19 : 5 photographies noir et blanc de la façade conservée après destruction du reste des bâtiments en décembre 1991

19Fi 93 : démolition des bâtiments : reportage photographique de Gilles Michallet (41 diapositives, 6 tirages noir et blanc et 4 photographies couleur).

100Z20.1 : échantillons de papiers en tête d’entreprises, commerces, ... imprimés par Arnaud.

100Z20.2: document publicitaire pour « Suze Apéritif » intitulé « étude sur la gentiane »

100Z20.3 : document publicitaire pour l’Imprimerie B. Arnaud

100Z20.4 : dépliant publicitaire « Imprimerie B. Arnaud 132 à 136 cours Tolstoï Lyon-Villeurbanne »

19Fi 417-452 : album relié de 35 photographies de l’imprimerie de Villeurbanne et 1 des bureaux parisiens rue Turbigo [postérieures à 1898)

 

Archives départementales du Rhône

208 J Imprimerie B. Arnaud (1879-1962)


1 commentaire

  • Jblanc, 22 janvier 2015 à 17h14Répondre
    Je me permets d'indiquer qu'il existe aussi un catalogue de l'exposition réalisée en 1997 au Musée de l'imprimerie et de la banque à partir de documents de l'Imprimerie Arnaud, et particulièrement d'actions imprimées par l'entreprise. Références du catalogue : Blanc Jérôme, Mémoire en actions à Lyon et dans sa région, 1900-1983 : à partir des titres réalisés par l’imprimerie B. Arnaud, Lyon, France, Musée de l’imprimerie et de la banque, 1997, 116 p.

Localisation

Sélectionnez un thème
Sélectionnez un mot-clé