Imprimer la page

Le palais du travail

Le projet de Palais du Travail, au sud de la mairie et les immeubles de l’avenue Barbusse au nord, est confié à un autre architecte peu connu, Morice Leroux.

Pour la municipalité socialiste, il s’agit de donner à la population ouvrière villeurbannaise des équipements sociaux et culturels. L’aile gauche du bâtiment abrite un dispensaire et un bureau d’hygiène, équipements excessivement importants pour améliorer l’état sanitaire d’une population ouvrière pour laquelle l’accès aux soins de santé n’est pas facile. Les préoccupations hygiénistes du docteur Lazare Goujon sont à noter. L’aile droite comprend des salles de réunions pour les sociétés mais aussi pour les syndicats.

La partie centrale est occupée pour la partie supérieure par une salle de spectacle qui peut contenir 1300 spectateurs. Au-dessous, dans l’entresol très haut, est prévue une brasserie restaurant. Encore en-dessous, est édifiée une piscine. Cela montre l’importance que les socialistes pouvaient accorder à l’accès aux loisirs pour les classes populaires. Nous ne sommes pas loin de l’époque du Front Populaire et de la politique menée par ce gouvernement en faveur des loisirs populaires.