RÉCITS D'ENGAGEMENTS 1954-1962

Solidarité franco-algériennes

Le Rize et les Archives municipales de Lyon accueillaient chacun un volet de l’exposition Récits d’engagement: 1954-1962, et proposaient une programmation diversifiée et résolument pédagogique pour explorer et comprendre les relations entre la France et l’Algérie des débuts de la colonisation - en 1830 - jusqu'à aujourd'hui.


« Cela ne méritait ni l’honneur, ni l’indignité. »
Nicole Cadieu (Brochier), engagée auprès d’un des réseaux locaux d’aide au FLN.

Il y a cinquante ans, l’Algérie accédait à l’indépendance au prix d’une guerre qui restera « sans nom » pendant très longtemps.
Cette violente séparation, qui clôt cent trente ans de colonisation par la France, a laissé des traces profondes dans les mémoires de ceux qui l’ont vécue mais aussi de ceux qui ont hérité, par leur histoire familiale ou leur engagement pour la liberté des peuples, des contradictions et drames de cette époque.
Depuis lors, s’affirme de plus en plus le travail des historiens. Seule la construction d’une histoire franco-algérienne peut, avec précision, aider au travail de mémoire pour appréhender sereinement un passé parfois encore douloureux.
En étant partenaire de l’association Grand Ensemble et avec le soutien du Larhra (Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes), le Rize a choisi de montrer un des aspects de cette histoire. Des habitants de l’agglomération lyonnaise se sont engagés auprès des Algériens en guerre pour leur indépendance.
Placés au cœur de l’exposition, leurs témoignages oraux illustrent de manière sensible la diversité des itinéraires et des engagements personnels.
Ces récits mettent en évidence les solidarités tissées malgré le conflit entre les personnes et les peuples, témoignant ainsi des liens qui, au quotidien, ont pu se construire entre Français et Algériens.