A l’origine des villes, le commerce, notamment alimentaire, est ce qui rapproche les êtres humains et les cultures. Si s’approvisionner en nourriture est un acte vital, il participe également à la sociabilité et à l’intégration sociale. Les lieux d’approvisionnement alimentaire sont propices à la rencontre et à la sociabilité mais aussi à la solidarité.

Pour différentes raisons, les jardins partagés, les associations d’aide alimentaire, ou encore les commerces communautaires sont des lieux de création de lien social, de rupture de l’isolement et d’entraide, qui dépassent leur fonction première.