Imprimer la page

Escales sonores

Les documentaires écoutés dans les soirées

Depuis 2008, le Rize et le CMTRA mènent un projet autour des pratiques et mémoires musicales des habitants de Villeurbanne. Ces travaux de recherche et de collectage, centrés sur les musiques migrantes, ont déjà donné lieu à une exposition présentée au Rize en 2010 : "Musiques ! voyages sonores à Villeurbanne".

En 2013 sont nés les Escales Sonores, des soirées de découvertes, ponctuées d’ateliers de transmission, de moments d’écoute collective d'un documentaire sonore, de rencontres avec les musiciens et de concerts.

Chaque escale sonore explore un territoire musical de la ville de Villeurbanne.

Retrouvez l'ensemble des documentaires sonores du CMTRA sur Logo Soundcloud.

Villeurbanne à l'heure espagnole

#1 Villeurbanne à l'heure espagnole

Le territoire de Villeurbanne est marqué par la présence de très nombreuses personnes venues d’Espagne, et en particulier de la région de Murcia. Ces populations d’origine espagnole ont maintenu une activité associative intense, des paellas géantes aux ateliers de transmission de la langue, en passant par les cours de musique ou de danse ; les occasions de partages de la culture espagnole sont nombreuses. C’est le flamenco qui, de toutes les musiques espagnoles, cristallise le plus de passions et fait l’objet d’un réinvestissement important, hors de ses frontières d’origine. Si les associations jouent un rôle dans la transmission, une scène professionnelle de qualité existe également, comme en témoigne la présence de l’école de danse La Fragua (Angel Lopez) ou de la compagnie Juan El Flaco.

Immersion au sein de l’école de danse la Fragua, à Villeurbanne
Une pièce sonore sur la transmission du flamenco ; ambiances de travail, paroles de danseur et taconeos flamenco.
Avec Angel Lopez, Anaïs, Renaud Charles, Mathilde Ménager, Marie Gasche, Anne-Lise Binard.
Réalisation: Péroline Barbet (CMTRA)

 

Bonus : un tour en vidéo dans l'école de danse La Fragua.


Musiques et cultures juives

#2 Cultures et musiques juives

Les traditions musicales juives du monde sont marquées par la diversité. Qu’elles soient klezmer, judéo-arabes, judéo-espagnoles, israélo-orientales, qu’elles soient profanes ou religieuses, issues d’histoires complexes, elles sont le fruit d’influences multiples et mêlent leurs sonorités aux répertoires des pays habités. À Villeurbanne, où de nombreuses communautés ont trouvé refuge dès les années 30, quelles histoires, quelles trajectoires personnelles se racontent à travers ces musiques ? Comment s’y exprime singulièrement la question de la mémoire ?

Une balade dans Villeurbanne à l’écoute des héritages musicaux liés aux différentes cultures juives, populaires, liturgiques, de fêtes …
Réalisation : Péroline Barbet (CMTRA)
Avec : Eliane Benbanaste, Edmond Ghrenassia, Simon Ohayon et David Pitoun
Collectages : Yael Epstein, Laurie Darroux, Péroline Barbet
Fonds Musiques migrantes (Rize/CMTRA)


#3 Musiques sacrées

Des prières chantées aux cultes des ancêtres, des transes de possession à l’extase religieuse, rares sont les rituels et les pratiques spirituelles où la musique ne joue pas un rôle de tout premier plan. Un lien profond existe entre la musique et le sacré. Parce que l’expérience musicale modifie notre être au monde, elle facilite les passages, hors du temps commun et du quotidien. Dans un contexte culturel marqué par une approche essentiellement laïque de l’expression artistique, où le sentiment religieux relève de la sphère intime, souvent cachée, la ville reste pourtant le lieu d’expériences émotionnelles partagées et de moments de communion avec la nature, les morts ou avec une forme de transcendance.) Ces musiques viendront s’exprimer et se raconter sur la scène du Rize, avec des musiques dévotionnelles mongoles, des chants funéraires ivoiriens et une chorale gospel villeurbannaise.


Musiques du Maghreb

#4 Musiques du Maghreb

Depuis les années 50, les cafés ont contribué à l'émergence d'une musique de l'exil. Ces lieux ordinaires, espaces de solidarité, de détente et d'expression, ont permis de panser l'expérience de la séparation et ont produit des métissages musicaux inédits. A l'instar de Paris et Marseille, villes phares de la concentration d'exilés du Maghreb, l'agglomération lyonnaise fut une plateforme pour de nombreux chanteurs, musiciens, éditeurs et producteurs. La cassette, objet démocratique de diffusion de chansons et de poésies accompagne l'invention des musiques maghrébines populaires modernes. Cette escale sonore, revient sur cette économie musicale alternative, inventive et structurée, qui s'est construite dans les années 1980 et 1990 et s'arrête sur les ancrages villeurbannais de ce réseau de diffusion et de production.

En écho à l'exposition " Place du Pont Production " organisée aux Archives municipales de Lyon et à l'édition de l'Atlas Sonore n°23 du CMTRA.

Témoignages de chanteurs franco-maghrébins

A moins de 100 m de la place du Pont, au coeur de Lyon, les maisons d’édition VisionPhone, l’Etoile verte, SEDICAV, Mérabet, El Bahia ont produit, des années 70 à 90 des centaines de K7 de musiciens marocains, algériens et tunisiens locaux et nationaux: Zaïdi El Batni, Omar El Maghrebi, Amor Hafsouni, Mokhtar Mezhoud, Rabah El Maghnaoui, Hocine Chabati, Nordine Staifi, … et bien d’autres. C’est au Studio 17, rue du Progrès qu’ils ont enregistré une grande partie de leurs productions, qui étaient revendues, à bon marché, dès le lendemain.

Avec Amor Hafsouni, Jacques Castelli du studio 17, Rabah El Maghnaoui et Abbes Hamou, Omar El Maghrebi et Hocine Chabati
Recherche et réalisation : Péroline Barbet
Archives sonores : Fonds Place du Pont Production (CMTRA/Archives Municipales de Lyon)/ Fonds Musiques migrantes (CMTRA/Rize)


Musiques italiennes

#5 Musiques italiennes

Rendez-vous régulier du Rize et du CMTRA autour des musiques migrantes, cette nouvelle Escale Sonore nous embarque au cœur des musiques d’Italie et de ses ancrages villeurbannais, de l’accordéon Cavagnolo aux processions musicales de la Saint Roch, en passant par les chants méridionaux. En écho à l’exposition Lyon l’italienne, deux siècles d’immigration italienne dans la région lyonnaise présentée aux archives municipales de Lyon du 15 avril - 20 décembre 2014. 

Cet évènement s’inscrit dans le cadre de la Semaine des Patrimoines Vivants et de Traces en Rhône-Alpes, Forum régional des mémoires d’immigrés.

Documentaire sonore réalisé par Péroline Barbet.


Musiques et exils latino-américains

#6 Musiques et exils latino-américains

Dans les années 1970 et 1980, nombre de lieux associatifs ou municipaux de la ville de Villeurbanne ont été des espaces de retrouvailles, de lutte et de résistance, mais aussi de convivialité et de musique, pour les latino-américains en exil durant les dictatures militaires. Des réunions des comités aux fêtes solidaires, des émissions de radio aux concerts de soutien, mais aussi des ateliers de musiques des Andes à l’ENM à la création contemporaine, une culture musicale d’engagement et de liens interculturels se déploie et se renouvelle depuis des décennies. C’est cette histoire que cette Escale propose de parcourir à travers des concerts, une table ronde, une diffusion de documentaire sonore et un atelier pour enfants.

Documentaire sonore réalisé par Péroline Barbet.


Des mondes d'amour en musiques

#7 Des mondes d'amour en musiques

Thème universel s'il en est, l’amour est chanté aux quatre coins du monde et dans toutes les langues. À l'occasion de cette nouvelle Escale Sonore du CMTRA et du Rize, Reno Bistan et Jonathan Da Silva, tous deux musiciens et chanteurs polyglottes, accompagneront la Chorale Intergalactique de Villeurbanne et d'autres habitants-musiciens qui entonneront des airs tendres, enflammés ou poétiques, recueillies à Villeurbanne. Amour et musique, deux alliés intimes et sans frontières nous feront voyager le temps d’une escale amoureuse.

Un documentaire de Péroline Barbet et Myriam Prévost
Collectages: Yael Epstein, Péroline Barbet
Avec les témoignages et les chants de Sohna Thiam, Abla Hesso, Johann Zibbar, Concepcion Hurtado, Davut Sonmez, Mabrouka Hanachi, El Acayata, Mamie Paulette, Hocine Chabati
Durée : 24mn
Production: CMTRA // 2011


Musiques arméniennes

#8 Musiques arméniennes

Terre d'accueil de la diaspora arménienne fuyant le génocide, Villeurbanne est aujourd'hui, comme d'autres villes de l'agglomération lyonnaise et de la vallée du Rhône, un territoire culturel important de la communauté arménienne de France.

En hommage au centenaire du génocide, c'est auprès des musiques arméniennes d'ici que nous ferons escale pour ce dernier rendez-vous de l'année 2015.  De l'art médiéval des bardes jusqu'au jazz en passant par les monodies religieuses et les chants de mémoire et d'exil, les musiques d'Arménie sont à l'image de son histoire et de sa géographie :  à la croisée des langues et des sonorités du Caucase, au cœur des grands rassemblements populaires, et dans l'écho des traumatismes collectifs traversés. Quel rôle jouent-elles dans la transmission d'une histoire et d'une culture communes au sein de la diaspora ? Que sont les musiques traditionnelles d'Arménie d'ici et maintenant, qui les pratique, où résonnent-elles ?

Un documentaire de Laura Jouve-Villard et Olivier Minot
Collectages: Yael Epstein, Laura Jouve-Villard
Avec les témoignages et musiques de Jean Berberian
Alice Bodourian, Levon Chatikyan, l'Ensemble Spitak (Kevork Chekherdemian, Miran Gazarian et Karen Ghahramanian), Haïg Sarikouyoumdjian et Meri Vardanyan.
Visuel : www.maidachavak.com
Durée : 13min25


Musiques de coeur et d'adoption

#9 Musiques de coeur et d'adoption

Certains musiciens croisent sur leur chemin une musique d’ailleurs qui infléchit leur parcours de manière déterminante. Certains vont jusqu’à adopter une autre culture, apprendre une autre langue, voir même s’expatrier par passion musicale. De la rencontre entre une musique traditionnelle et une trajectoire personnelle naissent des sonorités originales et métissées. À Villeurbanne comme ailleurs, de nombreux groupes de musiques dites « du monde » sont le résultat de ce cheminement à travers une culture choisie par amour. Cette Escale, proposée par le Rize et le CMTRA vous propose d’aborder cette nouvelle facette des liens entre musique, migrations et territoire.

Un documentaire de Laura Jouve-Villard et Olivier Minot
Collectages : Laura Jouve-Villard
Avec les voix et les récits des Barillas Sisters, de la Bande à Balk, d'Elsa Ille, Didier Laurencin, Florent Marciau, Joseph Pariaud.
Durée : 13min37
Visuel de Maya Hiort Petersen : "The Piano Players World"
Production CMTRA // 2016

 

#10 Voix d'Afrique de l'Ouest

L'Afrique de l'Ouest est un continent à elle seule : seize pays, près de 350 millions d'habitants, plus de 1000 langues et autant de traditions musicales qu'il y a de villes et villages où les chants, les rythmes et les danses accompagnent la vie quotidienne des habitants. Comment ces pratiques musicales et chorégraphiques se transmettent, se perpétuent et se transforment-elles en territoires d'exil ? Le dixième Escale Sonore organisée par le CMTRA et Le Rize de Villeurbanne, est une invitation à tendre l'oreille vers cette mosaïque de voix qui à Villeurbanne, dessinent une Afrique de l'Ouest assurément plurielle.

Un documentaire de Olivier Minot
Collectages : Péroline Barbet, Yeon Sue Park et Laura Jouve-Villard
Avec les témoignages et les chants de Sohkna Thiam, Moussa Faye, Ibrahima Cissokho, Madji Zogbo, Thomas Faye, Florent Marciau et Marta Amico
Durée : 13'25"