Depuis les années 1960, les denrées agricoles sont produites, transformées et acheminées de plus en plus loin de leur lieu d’achat et de consommation. C’est la conséquence d’une modernisation radicale des méthodes de vente introduite par la grande distribution, dans laquelle la France a été pionnière.
Mais alors que la part de marché des grandes surfaces stagne depuis le début du XXIe siècle, les circuits courts ont le vent en poupe.
La vente en circuit court répond autant à une recherche de sens dans la consommation qu’à des préoccupations environnementales.