INSTRUMENTS VOYAGEURS

Le monde sonne à nos portes

Instruments voyageurs, le monde sonne à nos portes est le fruit d’un long travail préparatoire élaboré depuis 2018 dans le cadre d’un partenariat inédit entre le Centre des Musiques Traditionnelles Rhône Alpes (CMTRA), l’École Nationale de Musique (ENM) de Villeurbanne et le Rize.

Le projet s’appuie sur une collecte portée par le CMTRA, menée sous forme d’entretiens auprès d’habitants de Villeurbanne possédant un ou plusieurs instrument(s) de musique. Plus d’une centaine d’instruments d'ici et d’ailleurs qui ont tous quelque chose à raconter, sont replacés dans un contexte par la voix, l'image et l'objet.

L’enjeu n’est pas tant de proposer une lecture des instruments en eux-mêmes que du rapport qu’entretiennent avec eux individus et groupes sociaux, selon leurs points de vue et leurs sensibilités.Si l’instrument véhicule son propre récit, son histoire et ses filiations, il n’a de sens que s’il est relié à une personne (musicienne ou pas) : objet et récit sont donc indissociables. Les mémoires d’habitants, aux origines multiples, s’entremêlent pour faire connaître et reconnaître des histoires de vie et les verser dans le patrimoine commun.

Instruments voyageurs offre la découverte d’une profusion d'univers sensibles, mettant en lumière des histoires migratoires, des influences subies ou choisies et des phénomènes d'emprunts et de transferts culturels. Il s’agit de ne pas enfermer les instruments, et plus largement la musique, dans un genre ou une aire géographique, mais de souligner les circulations et les influences qui les nourrissent, les liens symboliques et les récits intimes qui les façonnent.