La lutte

Appel à la grève, 1976

L’usine Obsession, située avenue Galline à Villeurbanne, est une manufacture de sous-vêtements (lingerie, corsetterie et maillot de bain) qui a souhaité déposer le bilan en 1975 en raison de la concurrence mondiale grandissante.

Le personnel, essentiellement féminin, organise alors l’occupation de l’usine, occupation appuyée par différents syndicats, notamment la CGT, mais aussi d’autres collectifs en grève comme les mécanos d’AMTEC (usine de machines-outils villeurbannaise en train de fermer ses portes elles aussi) ou la municipalité.

L’occupation dure 30 mois, au terme desquels la bataille est perdue pour les ouvrières. Elles sont obligées de rendre les clés de l’usine en 1978. L’histoire de cette occupation extraordinaire fait apparaître le courage et la ténacité de ces femmes dans une période encore très sexiste (le personnel d’encadrement était entièrement masculin par exemple) ainsi que l’amertume de la fermeture. L’usine elle-même, longtemps restée en friche, n’a été détruite qu’en 2011 et 2014, dans l'indifférence.