Accueil > Découverte > Expositions virtuelles > DES MAISONS à VILLEURBANNE > Une initiative publique :

Découverte

Imprimer la page

Une initiative publique :

Article de la Voix du Peuple, 21 janvier 1938

Société coopérative HBM Jardins et Foyers, 1921-1933

À l'origine de ce lotissement se trouvent des employés de mairie désireux de concilier l'esprit coopératif et l'accession à la propriété aux moyens des prêts HBM (Habitation à bon marché) consentis par l’État, avec la volonté de construire une cité-jardin harmonieuse autour d'une grande place portant les noms des créateurs du logement social (Jules Siegfried. Paul Strauss…).

Dans ce dispositif, la Société coopérative se rend acquéreur des terrains puis les cède aux adhérents soit pour être bâtis soit pour être provisoirement utilisés en jardins. Ensuite l'acquéreur du terrain doit amener un apport de 40% du prix des travaux et la coopérative emprunte le reste. Le plan de l’habitation doit se conformer aux prescriptions de l'architecte de la Société (pas plus d'un étage par exemple). Ainsi la Société coopérative joue le rôle de promoteur, soutenu activement par la mairie. En 1921 le projet de lotissement voit les premières constructions puis en 1933 est constituée une association syndicale pour l’assainissement du lotissement.

Malheureusement Jardins et Foyers ne rencontre pas forcément le succès escompté, comme dans beaucoup d’autres lotissements la voirie n'est pas réalisée et donnera lieu à une intervention de la municipalité une dizaine d’années plus tard pour la régularisation de cette situation très peu conforme aux règles d’hygiène mises en place.

Sélectionnez un thème
Rechercher